Suivez nous

Monde

Le point de la législation sur le CBD en Algérie !

Publié

le

legislation-cbd-algerie

Le point de la législation sur le CBD en Algérie !

Alors que bon nombre de pays légalisent le cannabidiol (CBD), certains considèrent encore la substance comme illicite. Il importe donc de s’informer sur la législation concernant le CBD dans les pays où l’on met pied pour ne pas tomber dans les mailles de la justice. Qu’en est-il du cas de l’Algérie ? Le point ici.

Le cannabidiol est-il légal en Algérie ?

Alors que les pays de l’Union européenne légalisent le CBD en mettant un accent particulier sur le taux de THC, la loi algérienne n’en fait rien. Elle ne fait aucune distinction entre le CBD et le THC. Même quand il s’agit de produits CBD contenant les plus bas niveaux de THC, la loi algérienne reste campée sur sa position.

De ce fait, la consommation, l’achat ainsi que la vente de cannabidiol sont illicites en Algérie. Si vous êtes à la recherche de produits autorisés par l’Union européenne (UE) ; vous pouvez voir le site de la boutique C’est Bon Didier dont le lancement est prévu pour avril.

Mais attention, ces produits CBD autorisés par l’UE ne peuvent être achetés, vendus et consommés que dans les pays de l’UE. Avant de penser à introduire ces produits dans un autre pays, il est crucial de mener des recherches sur sa législation.

Que pense la population de la législation sur le CBD en Algérie ?

L’Algérie est un pays particulièrement sujet au trafic de cannabis. Bien que ce stupéfiant soit illégal, cela n’empêche pas pour autant les trafiquants de mener à bien leurs activités.

Alors qu’une certaine couche de la population algérienne n’est déjà pas ravie de l’illégalité du cannabis ; celle du cannabidiol n’arrange pas la situation. Certains jeunes vont même jusqu’à dire que le gouvernement les empêche de « s’amuser ». C’est dire donc que les avis de la population sont partagés.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.