Suivez nous

Conseils

Comment choisir un CMS pour développer son site web ?

Publié

le

CMS site web

Choisir un CMS est une première étape indispensable pour créer un site Internet. Tout projet de création de site web autonome doit obligatoirement passer par là.

Aujourd’hui, de plus en plus de gens se lancent dans la conception de site web sans prestataire. Si vous en faites partie, voici quelques informations qui pourraient vous être utiles pour faire votre choix.

Si vous ne souhaitez au contraire déléguer la création de votre site internet, cliquez ici

Choisir un CMS en fonction de son activité

Choisir un CMS dépend en grande partie du type d’activité que vous exercez. En l’occurrence, il est important d’opérer une distinction entre site vitrine et site e-commerce. Les fonctionnalités nécessaires varient en effet d’un site à un autre, et celles du CMS aussi par la même occasion.

Créer un site vitrine pour présenter ses prestations et travailler son seo, ce n’est pas la même chose qu’un site marchand destiné à vendre des produits. L’activité est donc très importante au moment de choisir un CMS. Il existe des CMS dédiés aux sites vitrines, et d’autres dédiés à l’e-commerce.

Dans la première catégorie, les plus connus sont :

  • WordPress
  • Wix
  • Joomla
  • Drupal

Concernant les CMS e-commerce, citons :

  • Shopify
  • PrestaShop
  • Magento
  • WiziShop

On trouve également des CMS hybrides, qui permettent de concevoir à la fois des sites vitrines et e-commerce. Le plus connu d’entre eux est certainement WordPress, qui fonctionne grâce à des plugins additionnels. Appelés add-ons, ces extensions propres aux logiciels open source permettent d’ajouter des fonctionnalités pour personnaliser son site.

Et puisqu’on parle de personnalisation, il est temps de parler d’un critère fondamental pour choisir un CMS. Il faudra en effet choisir entre un logiciel SaaS et un logiciel open source. Voyons dès à présent la différence entre ces deux modes de fonctionnement.

Les CMS SaaS

Les CMS SaaS ont un mode de fonctionnement tout en un. Ces logiciels ne nécessitent pas d’installation en local sur un pc, et fonctionnent via un cloud. Toutes les données relatives au site web sont ainsi hébergées sur un serveur externe.

L’intégralité du service est gérée par le prestataire qui fournit le logiciel, moyennant le paiement d’un abonnement. Et cette façon de fonctionner présente certains avantages non négligeables.

Pourquoi choisir un CMS SaaS ?

Le principal avantage de choisir un CMS SaaS, c’est son côté tout inclus. L’utilisateur paye un abonnement tous les mois en échange d’un package de fonctionnalités. Tout est compris dans l’abonnement, et l’utilisateur n’a aucun frais supplémentaire à prévoir. Pas besoin d’investir dans des modules de personnalisation qui coûtent un bras, tout est inclus.

Choisir un CMS SaaS permet donc de démarrer avec une solution clé en main, déjà prête à l’emploi. En outre, l’utilisateur n’a pas à gérer les problèmes de maintenance du serveur ou de mise à jour. Tout est à la charge de l’éditeur, qui assure l’infogérance de la structure 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Il faut aussi souligner la prise en main souvent très facile d’un CMS en SaaS. L’utilisateur n’a pas besoin de savoir coder ou programmer, puisque la plupart des éditeurs sont WYSIWYG (what you see is what you get). Le service client est toutefois de très bonne qualité et réactif en cas de pépin, contrairement à l’open source qui n’en a aucun.

Certains CMS SaaS proposent même des coachings personnalisés pour débuter.

Les inconvénients du CMS SaaS

Si les débutants préféreront sans doute choisir un CMS SaaS, il faut savoir que celui-ci présente quelques inconvénients. Le bémol majeur reste sans doute la dépendance de l’utilisateur vis-à-vis de l’éditeur du logiciel.

C’est en effet ce dernier qui a la main sur tout, ce qui empêche l’utilisateur de gérer lui-même son site web. Il en est de même pour les tarifs, que l’éditeur peut augmenter à sa guise sans avoir à consulter quiconque. Cette infogérance exclusive implique également l’impossibilité totale de personnalisation.

Aucun plugin ni add-on disponible en SaaS : c’est le package proposé ou rien. Choisir un CMS SaaS, c’est donc accepter de ne pouvoir personnaliser sa boutique. C’est également accepter une migration vers un autre service très compliquée, car à la merci de l’éditeur.

Ce manque de liberté peut rebuter certains utilisateurs, qui préfèrent alors choisir un CMS open source.

Les CMS open source

Le CMS open source fonctionne de façon radicalement différente par rapport au mode SaaS. Ici, l’utilisateur doit installer le logiciel directement sur son ordinateur. Une fois le CMS installé, il pourra alors commencer à créer son site web et gérer son contenu lui-même. C’est d’ailleurs ce qui attire le plus dans la solution open source.

Pourquoi choisir un CMS open source ?

Choisir un CMS open source garantit une liberté d’action pleine et entière. L’utilisateur n’a qu’à installer son logiciel pour profiter de possibilités de personnalisation quasi-infinies. À partir de là, il lui suffira d’acheter des add-ons pour créer un site web entièrement à son image.

Les CMS open source fonctionnent en effet avec une boutique de plugins et de thèmes, et il y en a beaucoup. Ajoutons à cela une communauté très présente dans le milieu de l’open source. Ce type de CMS étant très utilisé, il est très facile de trouver une solution à vos problèmes sur les forums d’utilisateurs.

Sur le papier, il n’y a donc que des avantages à choisir un CMS open source. Mais attention, les inconvénients sont aussi nombreux que les avantages.

Les inconvénients du CMS open source

La liberté et la personnalisation se payent sur un CMS open source. Même si le logiciel de base est gratuit, il faut en effet prévoir le coût des plugins additionnels.

Choisir un CMS open source implique également de choisir un serveur, dont le coût vient s’ajouter aux autres dépenses. De même, n’espérez même pas trouver un support pour répondre à vos questions ou vous aider à gérer votre site en open source. Vous devrez assurer vous-même les mises à jour et la maintenance, et gare aux attaques !

Au vu de leur nombre d’utilisateurs, les CMS open source figurent en effet parmi les plus attaqués. Enfin, sachez que l’utilisation d’un open source nécessite de solides compétences en code et programmation.

Ici, pas d’éditeur WYSIWYG, vous devrez tout prendre en main par vous-même. Et certains CMS open source sont particulièrement corsés en la matière.

Choisir un CMS open source n’est donc pas donné à tout le monde.

Conclusion

Si vous débutez dans la conception de site web, vous préférerez sans doute choisir un CMS SaaS. Mais si vous savez déjà coder et que vous voulez être libre et personnaliser votre site, alors c’est plutôt l’open source qui est fait pour vous.

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez choisi en commentaire.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *