Suivez nous

Journaux

Un journaliste Français dépose plainte contre le 4eme homme de l’Etat après l’avoir bloqué sur Twitter

Publié

le

richard-ferrand

Selon le quotidien français le Parisien, un journaliste indépendant  « Guillaume Tatu », âgé de 32 ans, a déposé vendredi dernier une plainte pour « discrimination » auprès du procureur de la République de Paris contre le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui l’avais bloqué sur son compte twitter.

En effet, la même source explique que, depuis le mois de septembre, Richard Ferrand, 4eme homme de l’Etat Français l’a bloqué de son compte Twitter. Le journaliste et producteur de l’émission « l’Oreille de Tatu » sur YouTube l’explique par le fait qu’il ait relayé des articles évoquant l’affaire des « Mutuelles de Bretagne », dans laquelle Richard Ferrand est visé par une information judiciaire.

Ce blocage représente pour Guillaume Tatu « une restriction à sa liberté d’être informé et de pouvoir informer le plus grand nombre » au motif que le compte Twitter du président de l’Assemblée nationale représente « un profil d’intérêt général ».

De son coté, l’avocat du journaliste précise que « la seule et unique raison est que Richard Ferrand n’apprécie pas les informations négatives à son encontre ainsi que les critiques » ajoutant «mon client n’est pas le seul dans ce cas. D’autres journalistes ou certaines organisations syndicales comme la CGT ont également été bloqués par le président de l’Assemblée nationale ».  Dans sa plainte, l’avocat fait savoir que Richard Ferrand, qui compte plus de 56000 abonnés sur Twitter, « utilise et diffuse sur ce réseau social comme un média à part entière. D’où le délit présumé de discrimination commis par le président de l’Assemblée nationale d’interdire à une personne, plutôt qu’à une autre, de surcroît journaliste, d’avoir accès aux informations qu’il diffuse. C’est une discrimination fondée sur des opinions politiques. Cela pose un problème d’inégalité à l’accès à l’information ».

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.