Suivez nous

Journaux

Le gouvernement pointe du doigt la mauvaise gestion de certains médias

Publié

le

Dans son intervention à l’APN, ce mardi 2 juillet, le ministre de la communication Hassane Rabehi est revenu sur la situation des difficultés financières de certains médias, à l’instar du groupe « Temps nouveaux » de Ali Haddad .

Abordant « les problèmes » dont souffrent certains médias privés, le ministre de la Communication a expliqué que « les problèmes accumulés dans le secteur ne peuvent être réglés du jour au lendemain », annonçant « la prise de toutes les mesures à même de répondre aux aspirations des travailleurs du secteur, à travers son encadrement juridique », rapporte l’agence de presse officielle.

D’après le porte parole du Gouvernement, il existe « d’autres raisons » aux difficultés dont souffrent certains médias, que « le manque de publicité », a précisé le ministre, citant « la mauvaise gestion de certaines entreprises médiatiques privées qui sont libres, a-t-il dit, de gérer leurs affaires, mais doivent être à la hauteur pour résoudre leurs problèmes ».

Le rôle de l’Etat est de veiller à « garantir une scène médiatique accueillant le plus grand nombre de médias, en vue de transmettre l’information aux citoyens », a-t-il rappelé.

Médias DZ – APS

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.