Suivez nous

Journaux

La distribution des journaux perturbée en France

Publié

le

La distribution des journaux perturbé

La distribution des journaux en France connait une véritable perturbation. La raison, le Syndicat général du Livre et de la communication écrite CGT (SGLCE) ; a appelé à une grève de 24 heures, de mardi soir à mercredi soir  pour protester contre le projet de loi visant à réformer le système de distribution des journaux et de la presse française ; régie depuis l’après-guerre par la loi Bichet ; ce qui a empêché la parution des quotidiens nationaux.

Ce projet gouvernemental de réforme de la loi Bichet ; qui régit depuis 1947 la distribution de la presse en France ; est examiné ce mercredi en séance au Sénat. Le texte amendé en commission, a maintenu dans ses grandes lignes la volonté du gouvernement ; préparer d’ici à 2023 l’ouverture du marché à de nouveaux opérateurs aptes à recomposer un système ; jusqu’ici contrôlé par deux messageries, Presstalis et Messageries Lyonnaises de Presse (MLP), mais aujourd’hui en grande difficulté.

 » Par cette mobilisation, grève et non-parution de quotidiens nationaux, le SGLCE-CGT entend exiger le maintien de cette loi qui ; depuis 1947, encadre la distribution de la presse en France » ; et qui « contraignait les éditeurs à la solidarité ; à l’égalité de traitement entre tous les titres, permettant au pluralisme d’exister et à la démocratie de fonctionner depuis 72 ans » ; a justifié le SGLCE. Le Livre-CGT organisait également un rassemblement devant le Sénat mercredi à partir de 10 h 30.

Dans un message adréssé à ses adhérents, Daniel Panetto, le président de l’organisation professionnelle des marchands de journaux Culture Presse ; souligne « au moment où nous sommes en pleine crise avec le numérique ; voilà qui va contribuer à diriger nos clients vers le Net. Nous subissons, en prime, la crise des « gilets jaunes », des kiosques ont brûlé… Nous n’avons pas besoin de problèmes supplémentaires ! «