Suivez nous

Médias

Fermeture des chambres sécuritaires pour journalistes à Sidi Fredj et Zéralda

Publié

le

Les chambres sécuritaires pour les journalistes Algériens n’ont plus lieu d’être. Les journalistes sont priés de vider  les lieux de leurs chambres d’hôtels, à Sidi Fredj et à Zéralda avant le 1er juillet prochain.

En effet, un envoi (numéro 0285 daté du 23 juin 2020) émanant du DG d l’entreprise publique économique ; de gestion touristique de Sidi-Fredj et ayant circulé sur les réseaux sociaux ; informe les journalistes de l’ENTV de la fermeture définitive des chambres sécuritaires pour journalistes.

La raison évoquée : «l’absence de l’impératif sécuritaire est à l’origine de cette décision ».  Ainsi, les journalistes encore abrités dans ces logements d’hôtels, à Sidi Fredj et à Zéralda ; devront rendre les clefs de leurs résidences le 1er juillet. Au delà de cette date, les journalistes devront s’acquitter des tarifs appliqués pour tout le monde ; conformément à l’article n 99-01 du 06/01/1999.

Pour rappel, ces chambres ont été octroyés aux journalistes durant la décennie noire.

Par ailleurs, les chambres sécuritaires en France sont gardées par une société de sécurité privé à paris et dans les autres villes de l’hexagone.