Suivez nous

Journaux

Leila Bouzidi fait un « bad buzz »

Publié

le

Leila Bouzidi fait le buzz sur Twitter. A l’origine un Tweet qui suscite la colère et l’incompréhension des internautes Algériens, et même de ses collègues journalistes.

Hier, la star d’Echourouk a lâché un tweet disant « la cause de la harga est un problème psychologique, sexuel et non pas d’ordre économique« . Le tweet en question a suscité la colère et l’étonnement de la twittosphère qui a répliqué aussitôt à Leila Bouzidi, lui reprochant son analyse et son jugement  « extrémiste » et « non fondé« , d’autant plus que la journaliste a laissé le champs libre aux interprétations.

Parmi ceux-là on retrouve le journaliste d’Ennahar Abderrahmane Salmi, qui lui répond « Et ta harga au Moyen-Orient était lié au botox et non pas au journalisme« .  Le botox est une technique d’esthétisme consistant à traiter les rides et rajeunir le visage.

Toutefois, certains tweets ont souligné que cette déclaration émanait d’un des invités de son émission « points sur les mots« , comme le montre la vidéo ci-dessous.

Et effectivement, en début d’après-midi de ce mardi 25 décembre, la journaliste a replongé dans le vif du sujet en expliquant à travers un autre tweet qu’ « il s’agissait d’une erreur de l’admin de la page qui voulait rapporter une opinion d’un des invités de l’émission autour de la harga » précisant à ce propos « on adopte pas les avis de nos invités. Toute personne est responsable de ses déclarations« .

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.